"Il est à présent plus que temps de faire son shopping de manière intelligente, sûre et responsable."

Les propriétaires de magasins et détaillants belges en appellent à la responsabilité des clients

Alors que les chiffres du coronavirus ne cessent d’augmenter, les propriétaires de magasins et détaillants belges demandent à leurs clients de faire leur shopping de manière intelligente et responsable. Malgré des chiffres de fréquentation en hausse ces derniers mois, la crainte est grande que cette tendance s’inverse. « L’e-commerce a fortement progressé avec la crise du coronavirus. Si nous n’adaptons pas notre comportement de manière plus intelligente en matière de shopping, certains de nos magasins préférés risquent de disparaître d’ici l’arrivée d’un vaccin. » Voilà l’appel lancé par l’organisation sectorielle BLSC, qui représente plus de 200 acteurs professionnels du commerce de détail et de l’immobilier commercial en Belgique et au Luxembourg. 

Cher client, cher consommateur, cher citoyen belge,

Nous comprenons que, en cette période de coronavirus, vous utilisiez les services des sites Amazon, Zalando et Alibaba. Commander vos produits en ligne et vous les faire livrer chez vous, est non seulement très facile mais cela vous donne également un sentiment de sécurité supplémentaire comparé aux magasins « physiques ».

Nous comprenons également que l’e-commerce présente d’autres avantages, indépendamment du virus. On ne va se mentir : pouvoir passer votre commande sur ce genre de plateforme à 21h30, confortablement installé dans votre canapé, est un jeu d’enfant ! Et nous n’allons évidemment pas vous le reprocher. En effet, nous sommes, nous aussi, des consommateurs et il nous arrive à tous de commander en ligne en dehors des heures d’ouverture. C’est à nous de continuer à innover, à vous surprendre et à vous faire vivre une belle expérience shopping.

Les choses ont toutefois changé et nous vivons dans une autre réalité. Plusieurs grandes enseignes annoncent qu’elles doivent fermer des magasins, que des emplois sont menacés ou qu’elles sont obligées de revoir leurs plans de croissance à la baisse. Le coronavirus a non seulement fortement secoué notre secteur, mais nous sommes aussi nombreux à être au bord du gouffre, et surtout les petits commerçants, les magasins innovants ou les starters.

Concrètement : en juillet, il y a eu 28 % de visiteurs en moins dans les 24 principaux centres commerciaux du pays que l’année précédente, 11 % de moins pendant le mois des soldes en août et 15 % de moins en septembre. Ces chiffres sont durs mais nous sommes sur la bonne voie. Le mois de juillet a compté près de 7 % de clients en plus que le mois de juin, le mois d’août en a enregistré 4,3 % de plus que juillet et septembre affiche déjà des résultats similaires au mois de juillet. Une belle réussite pour de nombreux commerçants, détaillants et boutiques qui veillent, chacun à leur manière, à assurer aux clients une expérience des plus agréables.

Cher client, nos détaillants ne pourront pas y arriver seuls. Nous comptons sur votre aide. Osez profiter d’une journée shopping, de manière intelligente et responsable. Venez seul ou avec votre bulle. Sans oublier votre masque évidemment. Nous savons que c’est loin d’être agréable. Le plus important est que nous puissions, à nouveau, essayer d’y arriver tous ensemble et que nous fassions notre maximum pour éviter une nouvelle fermeture des magasins. Non seulement pour nous mais aussi pour la société.

Car la triste réalité est hélas sans appel : d’ici à ce que nous puissions éradiquer ce virus, bon nombre de vos magasins préférés auront peut-être mis la clé sous la porte. À moins de rester vigilant. Cela ressemble à un scénario catastrophe mais imaginez notre société dans 10 ans. Nos villes et communes doivent déjà faire face à des centres-villes désertés. Si l’e-commerce continue de se développer et que nous en abusons tous, cela signifiera la mort des villes et des communes. Ça en sera fini du contact humain, du service accueillant ou du conseil avisé. Tout notre argent profitera aux grandes multinationales. Nous ne devons pas en arriver à cela.

Soyons clairs : nous sommes bien conscients du fait que les chiffres du coronavirus repartent à la hausse. Les mesures sont renforcées, à juste titre, et nous devons, en tant que pays, société, essayer de nous débarrasser de ce virus au plus vite. Ensemble, avec les villes et les communes, nous prenons toutes les mesures de précaution qui s’imposent. Avec la prudence nécessaire, le civisme et la responsabilité dont nous faisons preuve, nous, commerçants, et vous, clients, nous pouvons y arriver.

Notre message est donc aussi simple que sérieux : il est plus que jamais temps de faire les magasins de manière encore plus intelligente et responsable. De notre côté, nous ferons tout pour vous faire vivre une agréable expérience shopping, avec le sourire sous notre masque, un service de qualité et des conseils personnalisés. Nous avons même lancé une campagne « Shop & Win » inédite pour vous motiver. À partir du samedi 17 octobre, et pendant 3 semaines, des millions de coupons seront distribués par les 2.891 commerces participants dans plus de 60 parcs et centres commerciaux pour vous permettre de remporter des prix. Bien entendu, nous ferons notre maximum pour garantir votre sécurité et celle de vos proches. C’est promis.

 

Le BLSC (Belgian Luxembourg Council for Retail and Shopping Centres), au nom de plus de 200 acteurs professionnels du commerce de détail et de l’immobilier commercial en Belgique et au Luxembourg, soit des milliers de magasins.

Contactez-nous
Luc Plasman General Manager, BLSC
Koen Cypers Communicatie, Bereal
Luc Plasman General Manager, BLSC
Koen Cypers Communicatie, Bereal