Correspondance unique de l’un des fondateurs de l’Art Moderne en Belgique proposée aux enchères à Bruxelles

Deux pièces authentiques offrent une vue exceptionnelle sur les dernières années de la vie d’un artiste internationalement reconnu

Rik Wouters est considéré comme l’un des plus importants précurseurs de l’Art Moderne en Belgique. Deux lettres particulièrement personnelles de l’artiste désargenté, qui a laissé derrière lui une oeuvre impressionnante il y a près d’un siècle, seront vendues aux enchères au sein de l’hôtel de vente Arenberg Auctions à Bruxelles. De quoi susciter beaucoup d’intérêt chez les connaisseurs, affirme l’hôtel de vente. Grâce à son répertoire de sculptures, peintures, dessins et gravures, l’artiste, dont l’une de ses oeuvres a encore changé de mains pour 1,4 million d’euros l’an dernier, est considéré comme l’une des figures-clé du “fauvisme” brabançon, un courant expressionniste dans le monde de la peinture. Les lettres offrent un regard unique sur la vie personnelle de l’artiste, et sont particulièrement recherchées. A noter que la pièce la plus onéreuse qui sera également proposée lors de cette vente aux enchères est un atlas vieux de 350 ans, dont la valeur est estimée à un montant minimum de 170.000 euros.

Le travail de l’artiste malinois Rik Wouters (1882-1916) semble aujourd’hui plus vivant que jamais. Son oeuvre impressionnante - en l’espace d’à peine 10 ans, il a donné naissance à 170 peintures, 35 sculptures, 50 gravures, 40 pastels et 1.500 dessins- est restée enterrée durant plusieurs décennies dans des salles de musées et au sein de collections privées mais apparaît désormais de plus en plus en public. Grâce notamment à deux récentes expositions exclusives, Rik Wouters jouit enfin, depuis quelques années, de toute l’attention que mérite son travail selon les experts du secteur.

Il est surtout connu du grand public pour l’abondance de couleurs flamboyantes et les sujets émouvants de ses oeuvres. L’année dernière, l’une de ses oeuvres a rapporté rien moins que 1,4 million d’euros lors d’une vente aux enchères à Londres. Les deux lettres originales présentées dès aujourd’hui au public par la maison bruxelloise Arenberg Auctions suscitent un vif intérêt chez les connaisseurs. Les deux missives datent de juste avant son décès en 1916. L’homme n’avait alors que 33 ans.

Un chien nommé Punch

La première lettre - un brouillon datant de 1914 et destiné à son ami peintre Maurice Wagemans (1877-1927) mesure 44 sur 53 centimètres et offre un regard unique sur les loisirs de Rik Wouters à cette époque. Il y évoque Punch, un chien qu’il avait adopté via Wagemans. Dans sa missive, l’artiste évoque avec moultes détails la gentillesse de Punch et la vie qu’ils mènent ensemble. La lettre contient également deux rapides esquisses au crayon. Sur l’un des dessins, l’on peut voir Punch courir après sa propre queue, tandis que son épouse Nel, vêtue d’une longue robe, l’observe en riant.

“Ce que beaucoup ignorent, c’est qu’outre ses compétences en arts plastiques, Rik Wouters semblait être également un écrivain inspiré. Sur la fin de sa vie, l’artiste a majoritairement travaillé sur des oeuvres sombres et lugubres, mais cette lettre pleine de joie en prend le total contrepied. Il apparaît que Punch fût à l’époque, avec Nel, l’un des derniers rayons de soleil dans sa vie. ”

Henri Godts, expert hôtel de vente Arenberg Auctions

Cancer

La deuxième lettre - là encore un brouillon daté approximativement de 1915 - évoque une toute autre histoire. Rik Wouters résidait alors à Amsterdam après avoir été incarcéré pour désertion dans un camp militaire à Zeist. Il souffrait déjà à cette époque de violents maux de tête, qui s’avéreraient rapidement être les symptômes d’un cancer. Le célèbre fauviste a rédigé cette plus petite missive (43 sur 34 centimètres) en deux langues: en français sur la face avant, en néerlandais sur la face arrière. Dans cette lettre, l’artiste s’adresse à ses “très chers amis” depuis son appartement amstellodamois.

Rik Wouters y décrit sa faiblesse provoquée par cette longue maladie. Le moderniste affirme sa confiance dans les compétences de son médecin et clôt sa correspondance avec un message d’espoir et de patience.  

“Jusqu’il y a peu, nous ne pouvions nous imaginer la souffrance provoquée par la maladie de Rik Wouters que par le biais de ses travaux artistiques. Cette lettre nous offre une vue unique sur les véritables émotions de l’artiste durant ses derniers mois. Non pas par le biais de peintures ou de dessins, mais grâce à ses propres mots, nous pouvons désormais pour la première fois comprendre réellement sa souffrance.”

Henri Godts, expert hôtel de vente Arenberg Auctions

‘Le plus grand atlas de tous les temps’

En plus des lettres de Rik Wouters, l’hôtel de vente bruxellois propose également plusieurs autres lots exceptionnels. On pointera tout particulièrement - outre un duo unique et très bien conservé de Globes de Coronelli de 1696 - un atlas vieux de 350 ans réalisé par Joannes Blaeu, dont la valeur est estimée entre 170.000 et 250.000 euros. Cet ‘Atlas Maior” provient de la bibliothèque personnelle de Charles-Alexandre de Lorraine (1712-1780), le gouverneur autrichien de nos contrées durant la deuxième moitié du 18ème siècle. Cet atlas, considéré comme ‘le plus grand et le plus détaillé de tous les temps’ a été édité intégralement en français en 1663.

“La version française de cet atlas est plus complète que l’édition latine originale, qui a été vendue en mai dernier pour la somme de 600.000 euros. La valeur de cette édition, dont seule une trentaine d’exemplaires existent à l’échelle mondiale, est estimée entre 170.000 et 250.000 euros.”

Henri Godts, expert hôtel de vente Arenberg Auctions

Une septantaine de rares ouvrages d'histoire naturelle avec des planches richement coloriées seront également mis en vente. Les ouvrages de cette collection remontent jusqu’au début du 17ème siècle et leur valeur globale est estimée à près de 250.000 euros. Ces prestigieux volumes reprennent notamment les tortues désormais éteintes de Thomas Bell et les oiseaux exceptionnels de l’Himalaya de John Gould. .

La vente, lors de laquelle 1.221 lots seront vendus aux enchères en public, aura lieu les 29 et 30 mars prochains à l’hôtel de vente Arenberg Auctions, rue aux Laines à Bruxelles.

Contactez-nous
Henri Godts Expert, Arenberg Auctions