La perspective d'une vie moins chère attire massivement les Belges en Espagne

Plus de 1 600 Belges ont déjà acheté une maison en Espagne cette année (et pas seulement des retraités !).

La vie en Espagne est environ 20 % moins chère qu'en Belgique. C'est le principal facteur qui explique la ruée des Belges vers le littoral espagnol. C'est Azull, leader belge de l'immobilier espagnol, qui l'affirme. Au premier semestre 2019, 1.607 Belges ont acheté une maison ou un appartement en Espagne, contre seulement 620 transactions en 2009, il y a à peine dix ans. Élément notable, les Belges attirés par les sirènes de l'immobilier espagnol sont de plus en plus jeunes. Plus de la moitié des acquéreurs belges de biens espagnols ont aujourd'hui entre 50 et 65 ans.

Depuis ces dernières années, nos compatriotes se ruent sur l'Espagne. Le faible taux d'intérêt des emprunts y est certainement pour beaucoup, tout comme l'abondance de bonnes affaires à faire sur le marché immobilier espagnol. Cependant, le pic semble avoir été atteint. Au deuxième trimestre de cette année, 950 Belges ont fait l'acquisition d'une maison en Espagne, soit 5% de plus qu'au premier trimestre, mais si cette tendance se maintient, le nombre d'acquéreurs annualisé devrait être 12%  en deçà des chiffres de 2018. Tel est le constat dressé par le numéro un belge de l'immobilier espagnol, Azull, à la lecture des nouvelles statistiques des bureaux d'enregistrement espagnols.

Ceci étant dit, ce nombre reste impressionnant. Au premier semestre 2019, 1.607 Belges avaient acheté une maison ou un appartement en Espagne, contre seulement 620 transactions en 2009, il y a à peine dix ans. En outre, les experts s'attendent à une nouvelle baisse du prix des nouvelles constructions.

« Il y a quelques années, de nombreux Belges étaient agréablement surpris par le rapport qualité-prix, mais entre-temps, les prix de l'immobilier espagnol sont repartis à la hausse. Cependant, à certains endroits, les prix des nouvelles constructions repartent à la baisse cette année. La question est de savoir si ce recul des prix se poursuivra l'année prochaine. Ces baisses de prix s'expliquent par une offre excédentaire de nouvelles constructions. Or, les Belges sont plus friands de constructions neuves que les autres nationalités. »

Marleen De Vijt, CEO d'Azull

20% moins cher

Si le soleil continue à attirer les Belges en Espagne, c'est surtout le coût de la vie, toujours meilleur marché que chez nous, qui motive cette transhumance. Une étude d'Azull, basée sur les statistiques d'Eurostat, indique que les denrées alimentaires y sont 20 % moins chères qu'en Belgique.

Si la Belgique se situe largement au-dessus des prix moyens européens pour des produits alimentaires comme le pain, la viande, le poisson et les produits laitiers, l'Espagne reste nettement en dessous de cette moyenne pour presque tous les produits. La différence de prix est immense, surtout la viande. En Espagne, par exemple, un bon steak coûte 30 % de moins que dans notre pays. La bière et le vin sont 16 % meilleur marché. Une sortie ne mettra pas à mal votre budget. Chez nous, il faut débourser 100 euros pour un repas au restaurant ; en Espagne, la note n'atteindra que 71 euros dans un établissement de même catégorie. Une séance de cinéma dans une salle Kinepolis espagnole coûte 4,20 euros de moins qu'en Belgique. Un plein de carburant est nettement moins coûteux qu'en Belgique. Pour l'essence, il n'y a qu'une légère différence de 8 centimes au litre, mais pour le diesel, l'écart atteint 23 centimes au litre.

« La vie en Espagne coûte parfois plus d'un cinquième moins cher. Pour beaucoup de Belges, la différence est de taille. Le lieu d'établissement en Espagne a néanmoins aussi son importance. Dans un petit village, la vie est encore plus abordable qu'en ville. Les Belges qui vivent en Espagne ou qui y séjournent quelques semaines ou quelques mois par an en ont donc littéralement plus pour moins cher. Évidemment, les Espagnols gagnent en moyenne moins que les Belges, mais pour les Belges installés en Espagne, ces différences de prix représentent un avantage indéniable. »

Marleen De Vijt, CEO d'Azull

Toujours plus jeunes

Les Belges aiment l'Espagne pour son climat agréable et son faible coût de la vie. On observe aussi une nouvelle tendance. Ce ne sont plus seulement les retraités qui mettent le cap au Sud. Les statistiques indiquent que nos compatriotes n'attendent plus leurs vieux jours pour investir dans l'immobilier espagnol. Plus de la moitié des acquéreurs belges de biens espagnols ont aujourd'hui entre 50 et 65 ans. Pour être précis, 21 % des acquéreurs ont entre 55 et 60 ans. La tranche d'âge des 50-55 ans et des 60-65 ans représente 18 %.

« Les Belges ne veulent plus attendre la pension en raison du report de l'âge de la retraite. Ils aiment passer quelques jours en Espagne pour se ressourcer. Et ils se disent que l'épargne ne rapporte plus rien. Auparavant, on passait trois à six mois en Espagne. De nos jours, les plus de 50 ans ont la bougeotte. Ils rentrent plusieurs fois en Belgique et repartent pour un week-end. Ils se distinguent en cela des Néerlandais qui achètent dans l'optique d'aller s'installer à demeure à long terme. »

Marleen De Vijt, CEO d'Azull

La Belgique reste l'un des principaux pays acquéreurs de biens immobiliers en Espagne. Notre pays occupe le sixième rang des ventes par des étrangers avec une part de 6 %.

Eurostat surveille semestriellement l'évolution des prix de 440 denrées alimentaires dans 38 pays. Ces chiffres concernent le premier semestre 2019.

 

Produit

Belgique

Espagne

Alimentation

109 euros

93 euros

Pain

108 euros

104 euros

Viande

118 euros

85 euros

Poissons

110 euros

89 euros

Produits laitiers

113 euros

96 euros

 

Séance de cinéma

12,15 euros

7,95 euros

Repas au restaurant

100 euros

71 euros

   
     
     
     
     
     
     
     
Contactez-nous
Johan Conix Managing partner, Azull
Catherine Haquenne Communication, Bereal
Johan Conix Managing partner, Azull
Catherine Haquenne Communication, Bereal