Un hangar moderne pour les nouveaux avions de transport du ministère de la Défense à Melsbroek

Un hangar moderne pour les nouveaux avions de transport du ministère de la Défense à Melsbroek

Début de la construction d'un hangar de 13.621 m² pour les Airbus A400M en mars 2020

Sur la base aérienne de Melsbroek, on se prépare au chantier du plus grand hangar à avions jamais construit par le ministère de la Défense. D'une superficie équivalant à deux terrains de football (13.621 m²), ce hangar sera affecté à l’entretien des nouveaux avions de transport Airbus A400M belges et luxembourgeois. Ce bâtiment, dont le coût de construction atteindra 49,6 millions d'euros, comprendra également deux étages de bureaux, de grandes zones de stockage et des places de stationnement autour du bâtiment et en sous-sol. Selon l'entrepreneur Democo, ce chantier relève de l’exploit. Rien que l'assemblage des imposantes portes prendra quelque 12 semaines. Le chantier démarrera en mars et permettra au 15e Wing Transport aérien de remplir comme il se doit ses missions militaires et humanitaires.

Selon le calendrier actuel, les premiers avions de transport de la Défense devraient arriver à Melsbroek mi-2020. Les huit Airbus A400M, dont un luxembourgeois, vont remplacer l’actuelle flotte belge de C-130. Les nouveaux appareils étant plus puissants et plus grands que leurs prédécesseurs, quelques ajustements sont toutefois nécessaires. Les hangars actuels ne sont pas adaptés aux dimensions et au type de maintenance des nouveaux avions. Dès lors, la construction d’un nouveau hangar s’imposait. Il s'agira du plus grand hangar pour avions jamais érigé par la Défense. L'infrastructure sera également en phase avec son temps sur les plans environnemental et énergétique.

"Concrètement, le nouvel entrepôt offrira bientôt l'espace nécessaire à la maintenance simultanée de trois A400M, sur une surface totale de 13.621 m². Le bâtiment comprendra également de nouveaux bureaux (1.200 m²), une zone logistique (3.500 m²), ainsi que plusieurs zones de stockage et des ateliers (3.000 m²). Nous pourrons ainsi mener à bien nos opérations militaires et humanitaires avec efficacité et rapidité." 

Général major Frederic Goetynck, chef de la division Communication et Infrastructure à la Direction générale des Ressources matérielles du ministère de la Défense

"Au cours des prochaines années, nous voulons attirer de nombreux jeunes intéressés par un job chez nous, notamment des techniciens en aéronautique. Avec nos nouveaux avions de transport et ce nouvel environnement de travail, nous voulons nous profiler comme un employeur moderne. Cela renforcera l'attractivité d'un emploi à la Force aérienne." 

Colonel aviateur Frank Vandenbussche, commandant du 15e Wing Transport aérien

Un véritable exploit

Le chantier du nouveau hangar commencera début mars, une fois le permis d’environnement obtenu. Selon l'entrepreneur Democo, ce chantier relève de l’exploit. La structure du toit du hangar sera en acier et d'une forme incurvée spécifique, rappelant les vieux hangars à C-130. 

"L'ensemble de la toiture, d'une portée d'environ 75 x 185 mètres, reposera uniquement sur des piliers sur l’extérieur du hangar. Nous dégagerons ainsi plus d'espace sur la même surface. Les piliers de soutènement au centre du hangar sont dont superflus. Par ailleurs, nous devrons poser trois portes de hangar aux dimensions de 57 x 18 mètres chacune, de la largeur d’un terrain de football. L'assemblage de ces portes va prendre environ quatre semaines par unité. À noter aussi que la hauteur des grues sera limitée, de manière à ne pas gêner le trafic aérien. On peut donc affirmer que la construction de ce hangar est l'un des chantiers les plus complexes auxquels nous ayons jamais eu à faire face. Nous sommes très fiers de pouvoir contribuer à ce projet de la Défense." 

Thomas Bijnens, Democo

Pour les façades du hangar, le choix s'est porté en grande partie sur la tôle, sauf là où les zones de bureaux sont visibles. On a ici opté pour la brique. Enfin, pour la zone logistique et les ateliers, on recourra principalement à des éléments en béton (préfabriqués).

Moins de nuisances pour les riverains

Selon le ministère de la Défense, l'arrivée des nouveaux avions permettra également de réduire les nuisances sonores aux abords de l'aéroport de Melsbroek. Les moteurs des A400M sont bien plus silencieux que ceux de leurs prédécesseurs. 

"Melsbroek et le 15e Wing sont intimement liés. La base aérienne a toujours joué un rôle important dans la vie de notre village. Après plus de 40 années de bons et loyaux services, le C-130 tire sa révérence et fait place au nouveau A400M. Ce changement va aussi avoir un impact sur notre village, mais dans un sens positif. Nous sommes heureux que le ministère de la Défense ait répondu aux doléances des riverains. Si on ajoute la baisse du nombre de vols, l'arrivée de l'A400M est une très bonne nouvelle pour eux et pour notre commune."

Kurt Ryon, bourgmestre de Steenockerzeel

La Défense, Democo et la commune de Steenockerzeel ont d'ailleurs invité pour la première fois les riverains de l'aéroport à prendre connaissance des plans. Une séance d’information a également été organisée. À plusieurs stands d'information, ils ont eu l'occasion de poser des questions sur la construction du nouveau hangar et le fonctionnement du 15e Wing Transport aérien.

Mi-2021, les techniciens de la Défense pourront prendre en charge les premiers appareils dans le nouveau hangar. Le coût de sa construction s'élève à 49,6 millions d'euros. Le ministère de la Défense déboursera 5,5 millions d'euros par an durant 30 ans pour la construction et l'entretien de l'infrastructure.

Contactez-nous
Service de Presse de la Défense
Kurt Ryon La commune de Steenockerzeel
Service de Presse de la Défense
Kurt Ryon La commune de Steenockerzeel