Une ancienne usine de pneus devient un projet immobilier innovant et écologique

Plus d’un tiers du site sera dédié aux espaces verts

Une petite année s’est écoulée depuis la fermeture de l'ancienne usine de pneus “Vilvorder Pneus” située dans la rue Gustave Schildknecht à Laeken. Le promoteur immobilier Antonissen a souhaité offrir une seconde vie au lieu industriel en lui promettant un avenir verdoyant.

Réaffectation d’une usine en projet immobilier

Le nouveau projet proposé par le groupe Antonnissen baptisé  “Laurelle” offrira 38 appartements ultra modernes (33 appartements, 4 penthouses, 1 duplex et 2 espaces commerciaux), un grand potager commun et pas moins de 977 m² - soit 35% du site - dédiés aux espaces verts. 

Des appartements à prix abordables entourés de verdure 

"Notre objectif n’est pas d’effectuer un lifting superficiel du bâtiment de l’usine. Nous souhaitons donner au site un avenir réellement durable. Par ailleurs, le fait que Laeken puisse proposer 38 nouveaux logements high tech dans un environnement vert à des prix abordables aura, selon nous, un effet très positif sur l'ensemble du quartier" déclare Sven Potvin, le CEO du groupe de développement Antonissen.

Les appartements seront entourés d’espaces verts mais aussi de potagers collectifs : "que ce soit à Bruxelles ou ailleurs en Belgique, les potagers partagés sont très tendance. De plus en plus d'acquéreurs potentiels se demandent si des jardins-potagers sont prévus dans les nouveaux projets immobiliers. Les gens aiment vivre entourés de nature. Ils veulent des légumes biologiques et une production locale. En plus, cela leur permet aussi d'avoir des contacts avec leurs voisins!” poursuit Sven Potvin.

Un projet verdoyant dans une commune verte

"Laeken est déjà une commune verte comparée aux autres communes de Bruxelles. C'est pourquoi nous avons essayé de créer autant d'espaces verts que possible autour des zones habitables. Ce projet s'inscrit pleinement dans la vision d'un développement urbain de 2019." Sven Potvin, CEO Antonissen Development Group 

Des appartements ultra modernes

En plus des nombreux espaces verts, ce projet de logements est également pourvu des dernières nouveautés high tech. Chaque appartement sera équipé d'un système domotique. Par exemple, les futurs résidents pourront utiliser leurs smartphones pour contrôler l'éclairage, le chauffage, le système de musique et même les fonctions de sécurité. 

Un engouement déjà significatif pour le projet

La vente des biens immobiliers de “Laurelle” ne fait que commencer mais elle attire déjà de nombreuses acquéreurs potentiels. Le prix d'un appartement varie de 172.000 euros pour un appartement d'une chambre à coucher à 294.000 euros pour un appartement de trois chambres à coucher. Si tout se passe comme prévu, les premiers résidents pourront emménager en mars 2022. 

Contactez-nous
Bert Van Rengen Antonissen Development Group
Catherine Haquenne Consultante
Bert Van Rengen Antonissen Development Group
Catherine Haquenne Consultante